Le contrôle technique périodique : les nouveautés 2020

Contrôler les véhicules, c’est assurer la sécurité de tous. Une nouvelle réforme du contrôle technique, initialement prévue pour janvier 2019, a été reportée suite au mouvement social des Gilets Jaunes. Entrée en vigueur en juillet 2019, cette réforme renforce le contrôle technique dans le cadre de la transition énergétique en instaurant de nouvelles vérifications des émissions polluantes.

nouveau-controle-technique

En quoi consiste un contrôle technique ?

Le contrôle technique des véhicules est issu de la réglementation européenne. Il s’agit d’une démarche obligatoire à la charge de chaque propriétaire de voiture. Autrement dit, c’est à vous de prendre un rendez-vous et de régler la facture. A noter qu’aucune convocation n’est envoyée. C’est un examen technique qui concerne l’ensemble des véhicules de moins de 3,5 T de plus de 4 ans. Il sert à vérifier l’état des principaux organes de sécurité d’un véhicule. Mais il a aussi pour vocation à protéger l’environnement. Et au demeurant, l’Union Européenne a décidé de mettre un accent particulier sur les degrés d’incidence des gaz polluants des véhicules sur l’environnement. A savoir que le contrôle technique ne nécessite aucun démontage : il est seulement visuel.

Les points de contrôle

Le nombre de points de contrôle passe de 124 à 133 classés en 9 fonctions. Désormais appelés défaillances, le nombre potentiel des défauts susceptibles d’être constatés s’élève à 668 répartis en 3 catégories.

Les défaillances mineures

Au nombre de 164, cette catégorie regroupe les défauts n’ayant aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement. Ces défauts concernent par exemple l’usure anormale des pneus et des plaquettes de frein, les fuites ou risque de chute du tuyau d’échappement, le jeu mineur dans la colonne de direction.

Les défaillances majeures

Comprenant 340 points de contrôle, cette classe concerne les dysfonctionnements susceptibles :
– de compromettre la sécurité du véhicule,
– d’avoir des conséquences négatives sur l’environnement,
– ou de mettre en danger les autres usagers de la route.
Exemple : système d’éclairage défectueux, amortisseur endommagé, rétroviseur mal fixé, usure excessive des rotules de suspension.
En cas de défaillance majeure, vous disposez de 2 mois pour effectuer les réparations et vous présenter à la contre-visite.

Les défaillances critiques

Ce niveau est constitué de 144 anomalies représentant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence néfaste sur l’environnement. Si au moins une défaillance critique est relevée lors du contrôle technique, le véhicule n’est plus autorisé à circuler à partir de minuit le jour du contrôle. Le propriétaire est soumis à une obligation de réparation et présentation du véhicule remis en état à une contre-visite pour pour faire lever la défaillance critique.

Toutefois, l’automobiliste dispose d’un délai de 2 mois pour réaliser les réparations. Ces défauts peuvent porter sur les pneumatiques, le système de freinage, le circuit d’éclairage entre autre. Exemple : rétroviseur manquant, risque de chute d’un élément, jeu très important au niveau du volant, disque de frein endommagé.

Vous voulez faire l’acquisition d’un nouveau véhicule. Consultez le contrôle technique que le propriétaire doit mettre à votre disposition. Les nouveaux points de vérification du contrôle technique périodique vous permettront de vous rassurer quant à votre choix du véhicule. Votre décision prise, faites appel à Disposeo qui s’occupera de le rapatrier.

À propos de DISPOSEO

Disposeo n'est pas un simple service en ligne. Découvrez la société spécialisée dans le transport de véhicule qui se trouve derrière...

Vous êtes à la recherche d'une solution économique pour faire transporter une voiture ou rapatrier un véhicule. Contactez notre service commercial ou faites une demande en ligne pour obtenir un devis de transport de voiture adapté à votre besoin.

Plus d'articles sur Disposeo

Tous les articles